LogoProvince LogoReseaulux

Festival Multi(L)Dingues 2016 - le reportage


Grâce au soutien de la Loterie nationale et de la Fondation JB Nothomb, une expérience mémorable, pour ses principaux protagonistes, s’est déroulée les 8 et 15 mars 2016 aux Maisons de la Culture d’Arlon et de Marche.

Vidéos

Le reportage de Tv-Lux

Des vidéos de chaque pièce ont été réalisées à Arlon et Marche, elles pourront être mises à disposition des enseignant-e-s dans les semaines à venir.

Photos

Toutes les photos des spectacles sur la page Facebook

D’autres photos sur le site de l’ISMA

Les affiches des spectacles seront exposées durant le mois de mars à la Maison de la Culture de Marche et à celle d’Arlon.

Que s’est-il donc passé?

Les 8 et 15 mars 2016, 360 étudiant-e-s du secondaire se sont retrouvés à la Maison de la Culture d’Arlon et de Marche-en-Famenne pour se présenter et partager leur création artistique.

28 troupes de théâtre (des classes allant de la 2ème à la 6ème secondaire) ont relevé le défi avec brio. Ils ont préparé ces dernières semaines des petites saynètes en anglais, néerlandais, allemand.

A la fois acteurs et spectateurs, ces étudiant-e-s ont dû mobiliser pas mal de ressources pour accomplir cette performance (projet de groupe, stress, prise de parole en public, mémorisation de leur rôle,…)

Comment cela a été rendu possible?

La réalisation d’un tel projet repose avant tout sur les partenaires du Réseau Langues mobilisés sous l’impulsion de la Fondation JB Nothomb. Le Festival Multilingues a pu avoir lieu grâce aux services «animation» et «technique» des organismes culturels de la province. C’est un véritable cadeau qui est ici offert aux étudiants, à savoir : bénéficier d’une infrastructure performante et de l’expertise de professionnels du théâtre. A la manœuvre, nous retrouvons Me Valérie DUTRON de la Maison de la Culture D’Arlon, Me Ilse VALKIER de la Maison de la Culture de Marche-en-Famenne ainsi que M Freddy VANDERLOOVEN, membre du Réseau Langues.

La seconde pierre angulaire du projet repose sur la collaboration des enseignants qui investissent beaucoup d’énergies et de temps, en plus de leur travail, pour produire avec leur classe leur création artistique.

Soulignons aussi, pour les pièces en allemand, que les acteurs ont pu travaillé sur l’interprétation et la mise en scène grâce au coaching de Me Tanya WITTAL et Me Angelika SCHENK. du Goethe Institut.

Soulignons aussi l’appui de l’ADILUX et l’Enseignement de la fédération Wallonie-Bruxelles.