LogoProvince LogoReseaulux

Comment s'initier ou se perfectionner en langues étrangères?

Exercices sur Internet, cours de groupe, cours individuels, séjours linguistiques… les possibilités pour se perfectionner ne manquent pas mais toutes ne conviennent pas à tout le monde.

Texte tiré du site : http://www.civiweb.com/FR/article/Perfectionnement%20langues.aspx

« Chaque personne apprend différemment en fonction de ses motivations et de son vécu : certains ont été traumatisés par leur scolarité alors que d’autres ont besoin d’un apprentissage structuré », explique Gabrièle Viessmann, directrice de Formalangues.

Pour vous aider à trouver la formule la plus adaptée à votre profil et à votre budget, la plupart des organismes de formation proposent une évaluation gratuite de vos besoins et disponibilités afin de vous aider à mettre toutes les chances de votre côté.

LA FORMATION

Si vous disposez d’un bon niveau de départ, il se peut que vous n’ayez pas besoin de repasser par la case formation et que des exercices réguliers suffisent pour conserver vos acquis.

« Mais si l’apprenant a besoin de renforcer ses bases et de revoir la grammaire, il est vraiment intéressant de prendre quelques cours », précise Catherine Pinet-Fernandes, sociologue et auteur de l’ouvrage Réviser son anglais par les jeux.

Si vous n’avez que peu de ressources financières à consacrer à la formation, privilégiez les cours de groupe. En plus de diminuer drastiquement le prix de l’heure de cours, cette formule offre la possibilité d’une discussion enrichissante entre participants venant de milieux différents.

LES OUTILS INTERNET

Gratuits pour certains, payants pour d’autres, il existe aujourd’hui de très nombreux outils sur Internet pour perfectionner ses connaissances linguistiques comme wallangues.be.

Wallangues est une initiative de la Wallonie permettant à tous ses résidents de se former en néerlandais, anglais, français et allemand gratuitement et simplement.

Le site Gymglish propose par exemple une leçon en anglais d’une dizaine de minutes envoyée chaque jour par e-mail.

Pour nos trois experts en langues, ces outils informatiques constituent une aide intéressante mais pas suffisante. « On retrouve deux phases dans tout apprentissage : d’abord, on absorbe et ensuite, on applique et on met en pratique », indique Claudia Lujan, responsable du pôle Langues du Greta de Toulouse.

« En restant devant son ordinateur, l’apprenant risque de ressentir la frustration de ne jamais discuter avec quelqu’un : une langue vivante doit absolument être parlée », ajoute-t-elle.

LES FILMS EN V.O

Regarder un film en version originale, c’est bien. Mais sélectionner les sous-titres dans la langue que vous souhaitez perfectionner, c’est encore mieux. Sans vous en rendre compte, vous améliorerez ainsi votre compréhension orale et écrite.

« Mieux vaut regarder des films que l’on connaît déjà pour ne pas rater des éléments essentiels de compréhension et éviter les films contenant beaucoup d’argot au profit de dessins animées, de séries ou encore de vieux films des années cinquante dans lesquels les acteurs parlent clairement », conseille Catherine Pinet-Fernandes.

UNE HABITUDE QUOTIDIENNE ET UN MOMENT DE PLAISIR

« En vous exposant quotidiennement à quinze minutes de télévision étrangère, vous constaterez d’importants progrès en compréhension orale au bout de quelques mois et sans vous rendre compte de l’effort fourni », explique Gabrièle Viessmann.

Lire un article de la presse étrangère, un livre d’enfant ou une BD, écouter attentivement les paroles d’une chanson et essayer de les traduire… autant de manières de joindre l’utile à l’agréable. « Pour s’assurer que la pratique soit régulière, il est important de prendre du plaisir », ajoute Catherine Pinet-Fernandes.

UN SÉJOUR LINGUISTIQUE

Passer quelques semaines dans un pays où l’on parle une langue étrangère constitue souvent l’option idéale pour un perfectionnement rapide.

De nombreux organismes de formation proposent différentes formules incluant des séjours en familles d’accueil ou des voyages thématiques liés au vocabulaire d’une profession.

Ceux qui souhaitent profiter de ce bain linguistique sans se ruiner peuvent aussi trouver un petit boulot dans un pays étranger le temps d’un été. « Mais attention à éviter le plus possible les contacts avec des francophones », prévient Claudia Lujan.

http://www.civiweb.com/FR/article/Perfectionnement%20langues.aspx