6. Rien ne va plus

Au début, on est ‘tout feu, toute flamme’ ensuite la motivation diminue et le temps qu’on estime pouvoir y consacrer diminue aussi. Au début, on utilise chaque minute de perdu dans la file l’attente ou les transports en commun pour jouer un petit ‘memorize’ sur le GSM, on regarde en VO le film du soir, les nouvelles sur CNN en repassant ou en cuisinant, on récite quelques phrases dans sa tête, juste avant de s’endormir puis … plouf !

C’est le creux de la vague qu’aucun  apprenant ne peut esquiver ! Voici quelques conseils pratiques :

  • Comme dans la salle de gym : partager, souffrir et s’amuser ensemble est une des clefs relevés par la rigolote Lauriane du Marathon des Langues sur YouTube (voir ci-dessous).
    Entoure-toi de préférence de personnes qui sont un peu plus loin dans l’apprentissage, ça motive d’autant plus pour aller de l’avant ! Eloigne-toi des personnes nocives, ceux qui se plaignent ou qui abandonnent régulièrement un objectif.
    80% de ta réussite dépend de TA latitude, cad ton niveau d’optimisme de vie !
  • Lance-toi un défi, fais quelque chose qui te fait peur !
    T’as certainement déjà relevé un défi devant tes amis et t’as réussi, tu te rappelles la satisfaction que tu as ressenti après coup? Que la souffrance imaginée était beaucoup moins grave en vrai ?
    En apprentissage des langues c’est pareil : parfois on hésite devant une montagne de travail, puis on se lance et c’est moins grave qu’imaginé. Ça donne un signal de réussite au cerveau.
  • Quand on est trop gourmand, on devient malade ? Oui, en langues on risque de tomber dans le même piège ! Le chemin est long, on est donc tenté de faire de longues étapes – pourquoi ? Une petite habitude est un petit pas et on avance durablement !
  • Mesure tes progrès ! Ou te situes-tu par rapport à hier, il y a une semaine, le début de ton apprentissage ? Il y a forcément une fraction du chemin qui est derrière toi ! Si tu progresses, c’est que tu vas continuer à avancer 😉
    Attention, mesure TES progrès, pas celles du voisin polyglotte ou qui y passe des journées complètes. N’essaye pas de changer l’extérieur,  l’intérieur par contre t’appartient, tu es ton propre conducteur, c’est toi qui mène vers la réussite !

Voici une vidéo de rigolote Lauriane, je te conseille vivement de t’abonner à sa chaine “Marathon des Langues” pour plein d’autres astuces et anecdotes.